> Electricité bio-compatible > L’électricité et la santé

L’électricité et la santé

Les effets néfastes de l’électricité sont principalement dus à l’exposition du corps humain aux champs électromagnétiques.

Le champ électromagnétique se décline en deux types de champ, le champ électrique et le champ magnétique. De nombreuses études, notamment sur les animaux, montrent qu’une exposition à ces deux champs font chuter la sécrétion de mélatonine, hormone synthétisée par l’épiphyse. La mélatonine permet de renforcer nos défenses immunitaires, et de réguler les rythmes biologiques. Une baisse de la quantité de cette hormone peut provoquer des troubles du sommeil, et développer une sensibilité aux maladies infectieuses

La mélatonine est produite surtout pendant la nuit. L’exposition aux champs électromagnétiques pendant le sommeil est donc plus perturbante que pendant la journée.

Des études mettent également en cause les champs électromagnétiques dans l’apparition de troubles neurovégétatifs : fatigue anormale, nervosité, maux de tête, stress, dépression. Ces problèmes empoisonnent la vie de nombreuses personnes. leurs causes peuvent être très diverse et il est souvent difficile de faire la relation entre le trouble constaté et l’exposition aux champs électromagnétiques. mais souvent, on a constaté la disparition des troubles chez les personnes après l’élimination des champs de leur environnement.

Les risques dépendent de trois variables :

- L’intensité du champ électrique(en V/m) et du champ magnétique (en mG ou tesla) ;
- La durée et le moment de l’exposition : Selon les études épidémiologique, les risques graves apparaissent surtout pour les expositions de longue durée (une grande partie de la journée pendant plusieurs années). D’autre part, l’exposition durant le sommeil est plus perturbante que pendant une activité ;
- Les sensibilités individuelles peuvent être très différentes. Certains individus ont développé une hypersensibilité aux champs électrique et magnétique.

Les seuils de risques

Nous pouvons être exposés à des champs électriques et magnétiques plus ou moins importants. Mais à partir de quels seuils y a-t-il des risques ?

Les études montrent que des risques graves apparaissent à partir de 2 à 3 milligauss pour des expositions de longue durée. Des troubles peuvent être ressentis à des valeurs plus faibles. Les valeurs limites le plus souvent retenues sont 0.5 mG pour le champ magnétique et 5 V/m pour le champ électrique. Mais pour des personnes très sensibles, les jeunes enfants et les femmes enceintes, les seuils ci-dessus sont parfois trop élevés. L’idéal est de limiter les champs électromagnétiques à des valeurs aussi faibles que possible, c’est à dire 0.1 mG et 1 V/m, à l’emplacement du lit en particulier. Bien sur, les exigences sont différentes selon les pièces.